Vers 2021

Été 2021, de juillet à octobre, la Biennale Internationale de Saint-Paul de Vence donne son deuxième rendez-vous.

Forte du succès de sa première édition, vis-à vis du public, de la presse comme du tourisme, elle a pris le temps de tirer le bilan de l’édition 2018, d’analyser les actions à reconduire, à réformer ou à développer.

Cette réflexion s’est faite avec nos partenaires publics et privés, afin de renouveler la dynamique artistique que la Biennale veut insuffler grâce à ce grand rendez-vous estival.

Héritière de l’histoire de Saint-Paul de Vence, elle ravive le rôle que la création a joué dans ses murs. Elle affirme l’identité de notre ville au sein du département, de la région et aux yeux du monde présent sur la côte d’Azur de juillet à octobre.

Grâce à ses créateurs, à ses habitants qui se mobilisent, Saint-Paul de Vence demeure ce haut lieu où chacun peut venir à la rencontre de l’art de notre époque. Hier Chagall, Picasso, César, aujourd’hui Antony Gormley, Tania Mouraud, David Nash, Henk Vish, Wang Keping. Tous appartiennent déjà à l’histoire de l’art.

La première année a accueilli un rendez-vous international d’œuvres de grande notoriété. En 2021, la situation a changé. La culture, eu égard à la crise sanitaire et aux inquiétudes sociétales, est devenue un outil majeur pour affirmer :

  • l’importance du lien qu’elle crée entre les membres de notre communauté sur le territoire incomparable de la Méditerranée ;
  • la nécessité vitale pour les créateurs et leur public, sinistrés par la pandémie, de faire en sorte que la culture soit une des réponses essentielles à la crise, empêchant le délitement des rapports sociaux et de ce secteur d’activité ;
  • que la France et le tourisme forment un tandem essentiel à notre économie et à l’image innovante de notre pays grâce aux artistes des générations à venir.

Que serait notre région sans l’irrigation de notre territoire par les arts et la culture, sans la transmission organisée avec l’Education Nationale, les associations vers les publics scolaires, étudiants et périscolaires ?

Cette biennale sera donc consacrée :

  • en priorité aux jeunes artistes de toute nationalité ;
  • aux relations entre le site de Saint-Paul, son architecture, sa géographie, sa lumière, ses habitants et l’art de notre époque. Nous proposerons un parcours convivial et ouvert à tous permettant de vivre le village et la région, en partenariat avec les institutions comme nous l’avons fait en 2018 ;
  • à la transmission, à la pédagogie des œuvres d’art, à l’importance de leur rôle dans l’espace public grâce notamment à la prolongation des dates de la Biennale jusqu’en octobre pour recevoir et travailler avec le mondes colaire et universitaire.

Ces objectifs ont déjà reçu l’accord et les soutiens de nos partenaires privés et institutionnel (la ville de Saint-Paul de Vence, le département et la région), soutiens qui nous permettront d’atteindre le niveau et la qualité artistique nécessaires, de mettre en œuvre une stratégie de communication convaincante, et une politique de sensibilisation, de formation consolidée avec la population, et enfin une mise en valeur nationale correspondant à notre ambition culturelle et touristique.

Dans cette année 2021 sur la côte d’Azur, la Biennale, à travers le choix de ses œuvres, réaffirme son dynamisme en offrant ce grand rendez-vous pluridisciplinaire.

Olivier KAEPPELIN
Président de l’Association B.I.S

Retour haut de page