Martine Feipel

Née à Luxembourg en 1975

Jean Bechameil

Né à Paris en 1964

Vivent et travaillent à Luxembourg

Martine Feipel & Jean Bechameil travaillent ensemble depuis 2008. Née en 1975 à Luxembourg, Martine Feipel a été diplômée en 2002 d’un Master of Fine arts au Central St Martins College of Arts & Design à Londres.

Né en 1964 à Paris, Jean Bechameil travaille depuis 1990 comme sculpteur indépendant. Il a également travaillé sur différentes scénographies de théâtre et de films et a aidé à la réalisation de décors de plusieurs films de Lars von Trier.

Martine Feipel et Jean Bechameil réalisent en duo des installations où se mêlent l’illusion, l’imaginaire, l’instable et l’illogique, au sein des lieux quadrillés et contrôlés du monde contemporain. Sculpteurs mais aussi chercheurs et ingénieurs amateurs, habités d’une grande sensibilité́ à la théâtralité́ du monde et ses beautés, ils créent des œuvres dans une approche socio- historique, esthétique, politique et technique.

Alliant leurs nombreux savoir-faire dans des domaines variés – le dessin, la sculpture, l’ingénierie, la mise en scène, le son –, Martine Feipel et Jean Bechameil produisent une œuvre aussi formellement aboutie que fortement engagée.

Hackers de la robotique, les artistes se réapproprient les domaines de la technologie
de manière sensible par un geste éminemment politique : s’emparer des savoir-faire de la robotique industrielle pour les appliquer à la création d’œuvres d’art qui racontent autrement notre monde.

La notion d’espace est centrale dans les travaux de Feipel & Bechameil et avec elle l’interrogation sur la modernité s’impose, à savoir comment celle-ci a bouleversée notre rapport au monde, à l’espace, au temps et à l’autre. Ils cherchent à travers ses formes, à travers ses moyens, à ré-imaginer cet modernité et à défier les contraintes de notre société contemporaine. 

Moon in the tree est une sculpture qui fonctionne à la fois comme une œuvre d’art et comme œuvre fonctionnelle qui invite à s’asseoir et à se réunir autour d’elle. Elle nous offre à réinventer une forme de convivialité et à inspirer une vision poétique de notre quotidien et du partage. Dans une continuité de la philosophie moderniste qui crée ‘un art par le peuple pour le peuple’ les artistes poursuivent à travers cette sculpture la notion d’usage et de fonction des œuvres, qui participent au quotidien et qui s’articulent autour d’une idée sociale et démocratique, d’un art au service de la société.

Inspiré par les volumes et la géométrie des formes modernistes, Moon in the tree invente un nouveau vocabulaire qui se déploie ici par une série de modules qui semblent évoluer autour d’un arbre imaginaire. L’ensemble tient à la fois de la peinture abstraite, du volume minimaliste et de l’architecture modulaire. Les artistes présentent dans leur travail certaines affinités avec les intentions du minimalisme. La sculpture est constituée d’une multiplicité de formes géométriques et de couleurs pleines. Le blanc est la couleur dominante, les éléments colorés attirent l’attention, guident l’œil et nous font lire les volumes. 

L’œuvre de Martine Feipel & Jean Bechameil cherche l’équilibre dans l’association d’idées apparemment contradictoires avec, d’une part, la simplification, l’abstraction et le langage visuel minimaliste, et, de l’autre, une réflexion sur la société de spectacle, technologique et aliénante, dans laquelle nous vivons.


Born in 1975 and 1964. Live and work in Brussels

Martine Feipel & Jean Bechameil have been working together since 2008. Born in 1975 in Luxembourg, Martine Feipel graduated in 2002 with a Master of Fine Arts from Central St Martins College of Arts & Design in London. Born in 1964 in Paris, Jean Bechameil has been working as a freelance sculptor since 1990. He has also worked on various theatre and film sets and has helped to create the sets for several films by Lars von Trier.

Working as a twosome, Feipel & Bechameil produce installations where there is a mix of illusion, imagination, instability and illogicality within gridded and controlled places in the contemporary world. As sculptors but also amateur researchers and engineers, informed by a great sensibility with regard to the theatricality of the world and its various forms of beauty, they create works within a socio-historical, aesthetic, political and technical approach.

In combining their many areas of know-how in various fields – drawing, sculpture, engineering, directing and presentation, and sets -, they are producing an oeuvre that is as formally accomplished as it is powerfully engaged.

As robotics hackers Feipel & Bechameil propose a re-appropriation of the realm of technology in a sensitive way, using an eminently political gesture: taking possession of the expertise and know-how of industrial robotics, to apply them to the creation of artworks which describe our world in a different way.

The notion of space is central in the work of Martine Feipel & Jean Bechameil and with it the interrogation of modernity enforces itself in a reflection on how modernity transformed our relation to the world, to the space, time and to the others. Throughout its own forms and means they try to re-invent this modernity and to challenge the constraints of our contemporary society.

Moon in the tree is a sculpture that can be considered as an artwork, but at the same time it is a functional object, a furniture that invites people to sit on it and gather around it. It offers to reinvent a new kind of sociability and to inspire a poetic vision of the conviviality of our everyday life.

In a continuity of the modernist thinking which aimed to create ‘an art by the people for the people’ the artist wish to pursuit through this sculpture the notion of functionality of the artworks, which participate in everyday life and articulate around a strong social and democratic idea of an art dedicated to the society.

Inspired by the volumes and by the geometry of the modernist forms, Moon in the tree invents a new vocabulary unfolding in a set of modules that evolve around an imaginary tree. The unit is simultaneously an abstract painting, a minimalist volume and a piece of modular architecture. The artist’s work shows certain affinities with the intentions of minimalism. The sculpture is built up from a multiplicity of geometric forms in solid colors. As white is the principal color, our attention is drawn to the colored elements, directing the eye and making us read the volumes.

The work of Martine Feipel & Jean Bechameil balances on the combination of seemingly contradictory ideas: stripping down abstraction and minimalist visual language on the one hand, and a reflection on our present technological, alienating society of the spectacle on the other.


> Retour Artistes 2021

Moon in the Tree – 2018
Résine polyester
140 x 460 x 270 cm
Courtesy Martine Feipel & Jean Bechameil
and Zidoun-Bossuyt Gallery
Photo François Fernandez
Retour haut de page